3 idées reçues sur les touristes néerlandais


Les clichés qu’ont (encore) les Français sur les touristes néerlandais

"Les touristes hollandais arrivent dans leur caravane et ne dépensent rien!"

1- « Les Néerlandais ne font que du camping ! »
==> Faux !
Ils prévilégient de plus en plus l’hôtel surtout pour les courts séjours. L’hôtel reste le mode d’hébergement prédominant des Néerlandais en vacances, aussi bien pour les longs séjours que pour les courts séjours.
Courts séjours : de 2 à 7 jours
Courts séjours : 47% à l’hôtel, 7% en camping
Longs séjours : 32% à l’hôtel, 24% en camping

2- « Les Néerlandais sont économes »
==> Faux ! Les Néerlandais ont de hauts revenus, mais les dépensent autrement.
Autres habitudes de consommation : bars et cafés après dîner. Mais des évolutions en matière de restauration.
Le nombre de restaurants étoilés aux Pays-Bas est en augmentation constante. On compte 76 restaurants étoilés aux Pays-Bas en 2008 presqu’autant qu’en Belgique. Ceci traduit bien un changement de comportement que l’on retrouve aussi sur le lieu de vacances des Néerlandais.

3- « Le marché néerlandais est un marché qui nous est acquis »
==> Faux ! Pour la 2ème année la France n’est plus la 1ère destination des Néerlandais en nombre de séjours
 France
 2006 = 2.724.000 séjours
 2007 = 2.645.000 séjours soit  -2,9%
 2008 = 2.904.000 séjours soit  +10%

 Allemagne = notre principal concurrent
 2006 = 2.571000 séjours
 2007 = 2.951.000 séjours soit +14,8%
 2008 = 2.996.000 séjours soit +3,4%

Publicités

Une réflexion sur “3 idées reçues sur les touristes néerlandais

  1. Je confirme que ces clichés ont la vie dure. Les Néerlandais représentent toujours la première clientèle étrangère de notre station, avec environ 50 000 séjournants chaque hiver.

    1. Pas de camping à 2300 mètres d’altitude, bien sûr, mais une prédominance de la résidence de tourisme sur l’hôtellerie. Toutefois, la clientèle néerlandaise dans les hôtels est loin d’être négligeable. Malheureusement, la concurrence autrichienne dans cette catégorie est très forte, l’hôtellerie française restant plus chère.

    2. Les Néerlandais ne sont certainement pas les plus dépensiers de la station, loin derrière les Russes, les Japonais ou les Américains. Mais ils ont peut-être dépassé les Britanniques pénalisés par un taux de change moins favorable. Mais par expérience, je dirais que le Néerlandais est plus « vigilant » dans ses dépenses, il sait très bien compter !

    3. Le marché néerlandais, comme aucun marché, n’est pas « acquis » : plus qu’une question de « mode » comme pour les Italiens, il s’agit d’une question d’opportunités budgétaires. Si l’Autriche, la Suisse ou la République tchèque sont plus attractives l’hiver, c’est là que se dirigeront naturellement les skieurs bataves. La proximité joue également beaucoup, d’où le succès de l’Allemagne pour l’été et les courts séjours. Autrement dit, nos régions ont de la chance que l’Espagne et l’Italie se situent aussi loin des Pays-Bas !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s