Légère augmentation après des années difficiles pour le marché incentives


Le marché incentives se redresse après le véritable tremblement de terre que la crise financière a provoqué. Petit à petit, les réservations reprennent, même si c’est contre des prix négociés et même si ce sont principalement des destinations proches qui en bénéficient. 

D’après Jaap Maarse de Performance Improvement, le marché des voyages incentives a été réduit de moitié : « Beaucoup de nos clients ont été obligé d’économiser ». De règle générale, les petites agences ont connu de grandes difficultés et ont dû licencié du personnel. Le client est dorénavant plus exigent et il s’attend à des tarifs plus avantageux. Avec beaucoup d’offres et peu de clients, la concurrence est féroce.

Les Bruijnstens, manager auprès de Incentive and Grouptravel (Kuoni), constate les tendances suivantes au sein de ce marché :
–  on recherche actuellement par « prix » au lieu de rechercher par « destination »
–  on demande plusieurs devis auprès de différentes agences afin d’opter pour le moindre coût
De ce fait, les petites entreprises ont plus de difficultés à se maintenir et l’on comprend aisément que les demandes pour les destinations en Europe de l’Est soient en forte augmentation.

En résumé, les voyages incentives sont de plus courte durée qu’auparavant, se réalisent principalement en Europe , comptent moins de participants et bénéficient de moins de budget. Malgré cela, le léger redressement nous placent dans un environnement favorable. 

Source: MICE Travel Juin 2010

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s