Bilan estival : baisse des réservations


Alors que le nombre de réservations par l’intermédiaire d’agences a connu des fluctuations successives ces derniers mois, la période estivale se clôturait par une baisse de 4,7% par rapport à l’année 2011. C’est ce qu’annonçait l’ANVR-GfK Travelscan* fin octobre 2012.
Après une baisse des réservations lors du premier trimestre 2012, on constatait une reprise en avril et les réservations ont augmenté de 9,8% par rapport à avril 2011. Un retournement de situation cependant de courte durée, puisque le deuxième trimestre se voyait clôturer avec une baisse de 1,4% en nombre de passagers.  Le chiffre d’affaires se maintient cependant et affiche même une hausse de 5%.

Mais pour beaucoup de Néerlandais les vacances principales restent essentielles et ils ne sont pas prêts à y renoncer. On remarque notamment une hausse  des séjours en avion (+2,7% en août) par rapport aux séjours en auto (-15%). Les Etats-Unis semblent ainsi être le grand gagnant de cet été avec une hausse cumulative de 13,7%  suivi du Portugal (+7,1%), de l’Egypte (+6,9%) et de la Turquie (+1,1%).

Parmi les cinq destinations de voyages organisés les plus prisées en 2011, la France occupait la quatrième place après la Turquie, l’Espagne et la Grèce et bien avant l’Italie. En 2012 ce sont le même destinations que l’on retrouve dans ce classement.

Des réservations relativement stables pour l’automne
L’état des réservations pour les vacances scolaires d’automne est resté relativement stable par rapport à 2011. Fin octobre, l’ANVR-GfK Travelscan indiquait en effet une baisse minime de 1% par rapport à la même période l’an dernier. Selon l’ANVR, il s’agit d’une évolution infime, le nombre de réservations pour cette période est ainsi, selon l’organisation, resté au même niveau que l’an dernier. Environ 1,3 millions de Néerlandais sont partis en vacances cet automne et la moitié d’entre eux s’est rendue à l’étranger.

Les trois destinations réservées en agence les plus prisées sont, comme en 2011, la Turquie (+11%), l’Espagne (-3%) et la France (qui reste au même niveau que l’an dernier). L’Allemagne semble également être populaire cet automne mais il s’agit là principalement d’une destination où les Néerlandais se rendent par eux-mêmes en voiture. L’ANVR ne donne pas d’explication ferme à ces chiffres si ce n’est la météo capricieuse de cet été aux Pays-Bas, qui incite peut-être les Néerlandais à choisir des destinations au climat plus certain en après-saison.

Le vacancier néerlandais a en outre dépensé plus pour ces vacances d’automne : en moyenne € 692 par réservation et par passager, soit € 25 de plus que l’an dernier.

Les réservations pour les vacances d’hiver quant à elles démarrent encore tardivement. Les réservations de séjours au soleil comme à la neige sont à la traine par rapport à l’an dernier et affichent fin octobre -9,6% de réservations en agence par rapport à la même période en 2011. Selon Judith Nijk, spécialiste des voyages de GfK, ‘‘ces chiffres ne sont pas forcément révélateurs de la saison à venir. En 2011, les réservations avaient elle aussi démarré lentement mais elles ont connu une hausse importante de dernière minute’’.

Fin septembre les réservations en agence semblent reprendre. L’ANVR-GfK Travelscan annonce une hausse globale de 10% en semaine 39 des réservations  pour les vacances d’hiver. On observait ainsi +31,1% pour la Turquie, +13,8% pour l’Autriche et +11% pour l’Espagne mais c’est la France qui affichait la hausse la plus importante cette semaine avec près de 42% de réservations supplémentaires. GfK l’expliquait notamment par ‘‘une forte augmentation des réservations de séjours à Disneyland Paris (grâce à de nombreuses actions de promotion proposées en cette période) et une augmentation des séjours aux sports d’hiver dus à une recrudescence des l’intérêt des sport d’hiver en France’’. Les semaines suivantes les réservations devraient connaitre de nouveau une baisse par rapport à 2011.

Pour ce qui est des sports d’hiver, la France affiche -7% de réservations cumulativement jusqu’à la semaine 43 soit fin octobre soit un peu mieux que l’Autriche (-9%) et l’Allemagne (-14%). Selon Frank Oostdam, directeur de l’ANVR, ‘‘cela ne signifie pas que moins de Néerlandais partiront skier cet hiver car certains réservent directement et ne passent pas par un tour-opérateur ou une agence’’. La tendance est de plus aux réservations tardives. Le secteur du tourisme reste confiant et espère comme l’an dernier une reprise  des réservations de dernière minute.

La crise offre aussi des opportunités
L’assureur Unigarant dresse chaque année en coopération avec Travmagazine une liste des 50 premiers organismes de voyages aux Pays-Bas et constate que, malgré la crise et un contexte économique encore incertain, un certain nombre d’organisations voient croitre leur chiffre d’affaire. Certains affichent même des résultats supérieurs à ceux de l’année passée.

Ainsi le leader sur le marché TUI conserve la première place et affiche une augmentation de son chiffre d’affaire de près de 13% (avec près de 1,5 milliards d’euros) et un profit record de près de 28 millions. Le groupe BCD, spécialiste du voyage d’affaires et le voyagiste Oad Reizen occupent respectivement la deuxième et troisième place. Oad a cependant vu son chiffre d’affaire baisser de 10% en 2011.
Le groupe Sundio (à la sixième place) ainsi que le tour-opérateur Corendon (douzième dans le classement) affichent également une forte hausse et prévoient de nouveau une croissance en 2012. Les sites de vente de billets d’avion en ligne restent invariablement en hausse. L’approche créative du site Vacantieveilingen.nl (qui propose séjours, hôtels et autres offres tourisme et loisirs sur la base d’un système d’enchères)  semble elle aussi porter ses fruits. L’organisation annonce 60 millions d’euros de chiffre d’affaire.

L’étude montre également que, l’an dernier, le nombre de tour-opérateurs est resté stable aux Pays-Bas (217 en 2011 contre 220 en 2010). Le nombre d’agences de voyages en revanche enregistrait une baisse passant de 1.426 agences en 2010 à 1.367 en 2011 (ANVR).

* GfK Retail & Technology Benelux est un bureau d’études marketing qui inventorie et analyse les ventes de produits et services aux Pays-Bas. Chaque semaine, GfK dresse l’état des réservations des Néerlandais et se base sur les chiffres de plus de 1.300 points de vente affiliés à l’ANVR (l’Association Néerlandaise des entreprises du voyage). Parmi eux on trouve les voyagistes ANWB, D-Reizen, Thomas Cook, Veluwegroep, TUI, Oad, VakantieXperts, Sundiogroup, Terra Travel, Fox, Kuoni ou Djoser.

Sources : GfK / NBTC-Nipo / Unigarant / Travmagazine

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s