Pays-Bas : le secteur du tourisme à l’encontre de nouveaux challenges


Cet été, les Pays-Bas ont accueilli un plus grand nombre de touristes étrangers que l’an dernier. Le nombre de séjours des Néerlandais dans leur propre pays est quant à lui resté identique à 2011. C’est ce que concluait le NBTC, l’office de tourisme et des congrès néerlandais en septembre dernier. Le secteur se montre ainsi plutôt satisfait de la saison estivale et ce en dépit d’une météo instable et d’une situation économique en Europe encore incertaine.

Contre toute attente, 2011 s’était déjà avéré une assez bonne année pour une majeure partie du tourisme néerlandais. Le pays accueillait alors près de 11,3 millions de touristes étrangers. Pour 2012, le NBTC a ajusté ses prévisions à la hausse et estime que 11,7 millions de touristes étrangers viendront visiter le pays cette année soit une augmentation de 4% par rapport à 2011. La croissance provient principalement de l’Europe dont sont originaires 80% des visiteurs internationaux. La destination dépend en effet énormément de cette clientèle européenne et celle-ci s’est, malgré la crise, avérée beaucoup importante qu’initialement attendu. Comme l’an dernier, la hausse des séjours provenant des pays limitrophes est la plus forte. Le nombre de touristes belges et allemands s’est ainsi accru (principalement sur la côte et dans le nord de la province du Brabant) ce que le NBTC explique par l’incertitude économique qui incite à partir en vacances plus près de chez soi. Le NBTC souligne en outre que les Britanniques, les Français et les Italiens sont également venus plus nombreux. L’augmentation des liaisons aériennes vers les Pays-Bas a eu, quant à elle,  un effet positif sur les visites provenant d’autres pays européens. Enfin la croissance en Asie maintient la hausse du nombre de touristes originaires de ce continent.

En ce qui concerne les séjours intérieurs, celles-ci ont démarré tardivement mais sont finalement restées stables par rapport à 2011. Le NBTC note cependant une augmentation des courts séjours des Néerlandais dans leur propre pays alors que les vacances principales intérieures elles diminuent de 9%.

Les grandes villes néerlandaises attirent elles aussi un nombre croissant de touristes. Depuis 2003, année où, selon le bureau central des statistiques (CBS), Amsterdam, Rotterdam, La Haye et Utrecht avait atteint le creux de la vague (avec 4,7 millions de touristes), le nombre de visiteurs n’a cessé de croitre pour atteindre un chiffre record de 6,8 millions en 2011 (1,7 millions de touristes néerlandais contre 5,1 millions étrangers). Ce sont principalement les visiteurs néerlandais qui enregistrent la plus forte hausse en près de 10 ans (+96% contre +34% de visiteurs étrangers). L’an dernier la hausse globale était de 44%). Selon les prévisions du NBTC, le nombre de city trips ainsi que le nombre de courts séjours aux Pays-Bas devraient continuer d’augmenter en 2012.

Le secteur du tourisme aux Pays-Bas doit cependant s’attendre à une période difficile et à de nouveaux challenges. Selon le 31ème ‘Rapport des tendances tourisme et loisirs’ réalisé par le NRIT (l’institut néerlandais pour la recherche sur le tourisme), la NHTV (l’école supérieure des études du tourisme) et le NBTC, l’industrie va à l’encontre d’une une stagnation du marché. L’évolution démographique, une baisse des dépenses publiques mais aussi une réduction des dépenses du consommateur sont entre autres à l’origine de ces prévisions. Le tourisme récepteur augmente effectivement mais cette hausse reste beaucoup moins importante que celle des pays concurrents, ce qui affecte la part de marché des Pays-Bas notamment au profit de pays du nord et de l’est de l’Europe. De plus les dépenses des touristes néerlandais comme celles des étrangers sont en baisse.

Selon le rapport, le secteur du tourisme néerlandais sait cependant aussi faire preuve de flexibilité et d’innovation. Il doit de plus en plus répondre au besoin d’un consommateur plus exigeant, plus prudent au niveau de ses dépenses mais toujours soucieux de vivre une expérience unique et pour qui les vacances (principales) restent essentielles. Le succès aux Pays-Bas d’organisations comme Groupon ou Vakantieveilingen (proposant offres, réductions et enchères) en témoignent.

Il est donc important pour le secteur du tourisme comme pour les pouvoirs publics de travailler au positionnement et à la promotion de la destination afin d’assurer le nombre de séjours, les dépenses mais aussi l’emploi dans le secteur.

Quelques exemples récents d’actions afin de promouvoir la destination aux Pays-Bas
Le NBTC a développé deux marques pour la promotion de la destination Pays-Bas. ‘Lekker weg in eigen land’ est la marque utilisée sur le marché intérieur, à l’étranger, le NBTC utilise la marque ‘Holland’.

La promotion sur le marché néerlandais se fait principalement par le site Lekkerweg.nl mais aussi par diverses actions comme, entre autres, des émissions de télévision.

Afin de promouvoir la destination aux Pays-Bas comme à l’étranger, le NBTC a lancé cet été le ‘Visit Holland App’, une application offrant des informations personnalisées permettant au vacancier de s’inspirer, de trouver des informations sur les provinces, villes et sites, des informations pratiques mais aussi de créer son itinéraire et d’effectuer des réservations. L’application est gratuite et disponible en neuf langues dont le néerlandais, l’anglais et le français.

Plus récemment, septembre marquait le lancement de la campagne ‘Faces of Holland’, une campagne destinée à promouvoir la diversité des Pays-Bas à l’étranger et notamment en France, en Espagne, en Italie et aux Etats-Unis à travers ses ‘icones néerlandais’ tels que les tulipes, moulins, vélos et canaux. Le site de la campagne (holland.com/faces) et de nombreux petits films revisitent et modernisent des clichés qui attirent toujours beaucoup de touristes aux Pays-Bas. Le NBTC souhaite ainsi attirer 70.000 nouveaux visiteurs.

La promotion de la destination se fait également par d’autres acteurs que le NBTC et ses partenaires. Ainsi, le site de notation Zoover vient lui aussi de créer une application ‘Hoe leuk is Nederland’ mettant l’accent sur des lieux, sites et activités originaux et inattendus permettant aux Néerlandais de (re)découvrir leurs pays.
La ville d’Amsterdam quant à elle profite des nombreux événements et jubilées historiques et culturels de 2013 pour se profiler et implique la population néerlandaise. Elle met ainsi € 500.000 euros à disposition afin de subventionner des projets de particuliers, d’organisations et d’entreprises permettant de promouvoir Amsterdam 2013.

Et que penser du ‘Holland Heineken House’ lors des derniers Jeux Olympiques de Londres. Plus qu’un lieu de rencontre entre sportifs et supporters néerlandais, c’est également une façon plus qu’originale de promouvoir le pays sous son coté festif et événementiel. 

Sources: NBTC / CBS / NRIT

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s