Pays-Bas : Une économie au ralenti en 2012


Alors que les chiffres du premier semestre 2012 se montraient plutôt encourageants pour l’économie néerlandaise, le second semestre enregistre quant à lui une légère baisse de la croissance.
Lors du premier et second trimestres de cette année, le PIB augmentait encore de 0,1% selon Eurostat et c’est principalement l’exportation qui était à l’origine de cette croissance. Très forte lors du premier trimestre, la hausse des exportations se poursuit au second trimestre 2012 et progresse de 3,6% par rapport à la même période en 2011.

Mais les consommateurs restent prudents. La situation économique au ralenti ainsi que les récentes élections parlementaires du mois de septembre et la difficulté pour les deux grands partis vainqueurs du scrutin à trouver un accord gouvernemental font grandir l’incertitude des Néerlandais et les incitent toujours à une certaine prudence au niveau de leurs dépenses. La consommation des ménages qui avait ainsi diminué de 1,3% au second trimestre ne reprend pas encore au 3ème trimestre. La consommation de biens durables (habillement, ameublement et automobile entre autres) est principalement concernée.

Le 3ème trimestre enregistre ainsi une baisse du PIB de 1,1% qui s’explique aussi en grande partie par un ralentissement des exportations. Si celles-ci continuent d’augmenter au troisième trimestre 2012 (+1,6%), cette augmentation a cependant fortement faibli par rapport au premier semestre.  L’économie néerlandaise dépend en effet fortement de l’exportation de ses produits (60% de la production) et de ce fait de l’économie des autres pays et notamment de ses principaux clients, les pays européens.
La situation économique en Europe influence ainsi de beaucoup celle des Pays-Bas.

Un chômage en légère hausse mais toujours l’un des plus bas d’Europe
Le chômage connait depuis un an une croissance sensible mais constante. Au mois d’août, il atteint le seuil symbolique d’un demi-million de chômeurs. Selon Eurostat, au 31 octobre 2012, 5,4% de la population active néerlandaise est sans emploi. Un an plus tôt, ce pourcentage était encore de 4,3%. Les Pays-Bas connaissent cependant l’un des taux les plus bas de la zone Euro et arrivent en troisième position (à égalité avec l’Allemagne) après l’Autriche et le Luxembourg (respectivement 4,4 et 5,2%). Selon les économistes du CBS (le bureau central des statistiques), le chômage aux Pays-Bas se trouve en dessous de la moyenne européenne depuis 2004.

Mesures face à la crise et projections pour 2013
Les mesures prises contre la crise portent entre autres sur l’augmentation de certaines taxes telles que la TVA, qui en octobre passait de 19% à 21%, ou la taxe sur les assurances. Une baisse d’un certain nombre de dépenses de l’Etat, une augmentation accélérée de l’âge de départ à la retraite ou un changement du système des cotisations obligatoires de l’assurance santé font également partie des mesures.
Selon un communiqué de presse du CPB du 16 novembre dernier, les prévisions pour l’an prochain ont été légèrement revues à la baisse mais le CPB s’attend néanmoins toujours à un léger redressement de l’économie néerlandaise en 2013.

Sources : Eurostat/ CPB / CBS

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s