Sports d’hiver, un bilan 2012 positif pour la France


Alors que le nombre de skieurs aux Pays-Bas était à la baisse cette dernière saison (972.000 contre 990.000 en 2010/2011), le nombre de séjours aux sports d’hiver enregistrait une hausse de 2,5% due à une légère augmentation de la fréquence des départs. 13 % des Néerlandais partent en effet plus d’une fois par an aux sports d’hiver.

La France redevient la 2ème destination hiver et devance l’Allemagne en termes de séjours
La France clôturait cette saison de manière positive. Le nombre de séjours des Néerlandais est passé de 141.000 en 2010/11 à 187.000 en 2011/12 soit une hausse de 32%. Sa part de marché aux Pays-Bas est ainsi passée donc de 13% à 17% et la France retrouve ainsi en 2012 sa position de deuxième destination pour les sports d’hiver au détriment de l’Allemagne. Les bonnes conditions d’enneigement de la saison passée et une augmentation des réservations de dernière minute peuvent également expliquer cette augmentation du nombre de séjours. De plus, la saison dernière France Montagnes en collaboration avec Atout France aux Pays-Bas avait réalisé une campagne de communication d’envergure sur le marché néerlandais.

Des chiffres encourageants alors que les autres destinations (dont l’Autriche et l’Allemagne) voient le nombre de séjours de Néerlandais baisser en 2011/12.

La France accueille une clientèle relativement jeune en comparaison avec les autres destinations. En effet plus d’un séjour sur cinq est réalisé par des jeunes de 18 à 24 ans et également environ un séjour sur cinq par des personnes âgées de 25 à 34 ans. Elle accueille en revanche relativement peu de familles néerlandaises avec enfants. Seulement 12% de moins de 18 ans vont aux sports d’hiver en France contre 21% en Autriche et 24% en Allemagne. En outre, la part des familles avec enfants se rendant en France a baissé entre 2011 et 2012 passant de 43% à 33%.

La majorité des séjours de Néerlandais en France a lieu en Savoie (68%) mais on constate une forte montée des stations de la Provence-Alpes-Côte d’Azur qui représentent maintenant 21% des séjours.
Les habitués des sports d’hiver en France sont moins fidèles et changent plus régulièrement de station ou de domaine : 43% d’entre eux contre 32% en Autriche. Seulement 24% des personnes venant régulièrement en France reviennent dans la même station contre 53% en Autriche.

La France connait également un fort taux d’intermédiation. Ainsi 89% des séjours de Néerlandais sont organisés par l’intermédiaire d’un tour-opérateur, qu’ils le soient entièrement (27%) ou partiellement (57% uniquement l’hébergement). 
 
Durée des séjours et transport
La durée moyenne des séjours en France connait une légère baisse, passant de 8 nuitées en 2010/11 à 7,5 nuitées en 2011/12.

Si la majorité des Néerlandais se rendent encore aux sports d’hiver en France en voiture (68% soit un taux relativement moins élevé que pour l’Autriche, l’Allemagne et la Suisse), la part des personnes se rendant en France en autocar est relativement plus élevée par rapport à ces autres pays (16%) de même que celle de l’avion (5%). Le choix de l’autocar peut s’expliquer par le fait d’une clientèle plus jeune.

Dépenses : tendance à la stabilité en France
On constate également une baisse des dépenses moyennes des skieurs néerlandais par rapport à la saison précédente. Pour la France, cette baisse est cependant plus importante puisque les dépenses moyennes des Néerlandais passent de €724 à €674 (-7% contre -3% pour l’Autriche et -0,35% pour l’Allemagne) par séjour par personne. Les dépenses moyennes par séjours restent cependant les plus élevées en France (€674) et en Autriche (€676). Quant au total des dépenses par destination, la France connait en revanche la plus forte augmentation à +23,7%. En Autriche et en Allemagne les dépenses totales des Néerlandais enregistrent une baisse respective de -3,3% et -8,8%.
 
Tendances 2012-2013 : courts séjours et all inclusive
Au-delà des chiffres, on constate certains changements dans le comportement des Néerlandais vis-à-vis des sports d’hiver et les tour-opérateurs néerlandais nous signalent un  certain nombre de tendances.
Ainsi les stations françaises sont avant tout appréciées pour leur situation en altitude, la garantie d’avoir de la neige, leurs grands domaines et la variété et la difficulté des pistes. Le tour-opérateurs Snowtime remarque que même si les Néerlandais partis l’an dernier aux sports d’hiver choisissent encore des stations d’altitude telles que Val Thorens et Tignes, ils se tournent également de plus en plus vers des villages de plus basse altitude tels que Val Cenis, la Toussuire, Valloire et Valmenier. ‘‘Idéal pour les familles avec enfants, ces stations se caractérisent par leur caractère authentique, un niveau de prix accessible. Et pour ce qui est de leur domaine et du choix d’activités, elles n’ont, selon lui, rien à envier aux stations d’altitude’’.

Snowtime note également chaque année une hausse du nombre de courts séjours à la montagne ainsi qu’une hausse du nombre de vols pour les sports d’hiver en France comme en Autriche. Un constat que fait également De Jong Intra Vakanties qui consacre maintenant un supplément spécial courts séjours dans sa brochure 2012/13 avec des séjours de 4 à 5 jours en avion, mais aussi en auto, en autocar ou en train pour la France comme pour l’Autriche.

La réservation d’un hébergement avec un service de catering par exemple ou de séjours ‘all-inclusive’ est également une tendance grandissante. Ainsi une étude de Club Med montre que  l’aspect ‘tout compris’ de ce concept est la principale raison pour les Néerlandais de choisir ce type de vacances (62%). Les familles partant aux sports d’hivers accordent notamment une grande importance à passer du temps ensemble (83%) et échapper aux taches du quotidiens (79%). Le fait de pouvoir évaluer les coûts en amont joue également un rôle important (46%).

Club Med s’est d’ailleurs penché sur les attentes de Néerlandais lors de leurs vacances à la montagne et constate que afin de profiter pleinement de leurs vacances, ceux-ci souhaitent entre autres plus de facilité et moins de choses à régler, des activités et des structures d’accueil pour les enfants, profiter sans avoir à se soucier de quoi que ce soit et bien sûr suffisamment de pistes de ski.

Croissance des offres avec Garantie neige

L’incertitude économique et l’importance pour les consommateurs de pouvoir profiter pleinement de leurs vacances à la neige les incitent cependant à être plus prudents quant à leurs réservations et souvent à retarder leur décision. Un certain nombre de tour-opérateurs tels que Pharos Reizen et Vrij Uit répondent à cette nouvelle tendance en proposant des séjours avec garantie neige. Les vacanciers peuvent ainsi encore jusqu’à un certain nombre de jours avant le départ changer les dates voir même annuler leurs séjour si l’ouverture des piste (partielle ou en totalité) n’est pas garantie. Ils offrent ainsi une assurance supplémentaire aux skieurs hésitants.

Sources : NBTC-Nipo Research CVO onderzoek / Club Med / De Jong Intra Vakanties / Snowtime

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s