Conjoncture économique : les consommateurs plus confiants


Selon le Bureau Central des Statistiques néerlandais, l’indice de confiance augmente de trois points en mai 2013 par rapport aux mois précédents pour atteindre 32 points. Le moral des Néerlandais est en hausse pour le troisième mois consécutif après avoir connu son point le plus bas en février. Les Néerlandais sont surtout plus confiants quant à l’avenir : leur perception du climat économique pour ces 12 prochains mois augmente de 13 points en mai. De même,  l’indice de perception du climat économique de ces 12 derniers mois est moins négatif et augmente de huit points.

La consommation reste encore en recul et baisse de 2,1% au premier trimestre par rapport à la même période l’an dernier. Si le sentiment positif du consommateur sur sa propre situation financière pour ces 12 prochains mois est lui aussi en hausse, le consommateur restait pessimiste quant à sa situation financière de ces 12 derniers mois, une période jugée défavorable à la réalisation d’achats importants.

Selon le Nibud, l’institut national d’information et d’orientation sur le budget des ménages, 70% des Néerlandais ont réduit leurs dépenses en 2012 suite à la baisse de leur pouvoir d’achat, qui concerne les foyers les plus modestes mais aussi les foyers avec un revenu supérieur à la moyenne. 60% d’entre eux sont ainsi amenés à faire des économies. Les Néerlandais épargnent principalement sur des biens de consommation durable (télévision, informatique, gros électroménager, voiture, …) mais aussi sur les sorties ou les abonnements. Ils adaptent également leur budget pour les vacances même si celui cí tient encore une place importante.

Une inflation légèrement en baisse
Si l’inflation aux Pays-Bas reste encore supérieure à la moyenne de la zone Euro, les prix augmentent moins rapidement : selon le CBS, le taux d’inflation était de 2,6 % au mois d’avril 2013 et donc en légère baisse par rapport aux mois précédents. La baisse du prix de l’essence  et les variations de prix dans le secteur de l’alimentation ont joué un rôle important dans cette évolution.

Le chômage ralentit sa croissance
En avril 2013, 6,5% de la population active est sans emploi, un taux de chômage restant élevé aux yeux des Néerlandais. Si ce taux figure encore parmi les plus bas d’Europe et demeure largement en deçà de la moyenne européenne de 11% (et 12,2% pour la zone Euro), les Pays-Bas perdent une place dans le classement au profit de Malte et arrive en cinquième position des taux les plus bas d’Europe après l’Autriche, l’Allemagne, le Luxembourg et Malte. La hausse du chômage, bien que régulière, était cependant moins forte  en avril que les mois précédents et un plus grand nombre de personnes a trouvé un emploi durant cette période.

Une économie toujours au ralenti mais des exportations en hausse
L’économie Néerlandaise enregistre une baisse de 0,1% au premier trimestre 2013 et ce pour le troisième trimestre consécutif indiquant que les Pays-Bas ne sont pas encore sortis de la récession. Les investissements sont toujours en baisse et le secteur de la construction est  principalement touché. La baisse de l’économie est cependant moins marquée par rapport aux trimestres précédents où elle était plus forte.

Les exportations apportent en effet toujours une note positive au tableau avec une hausse de 2,3% au premier trimestre de cette année. Cette hausse du commerce extérieur est en large partie due à la réexportation de marchandises transitant par les Pays-Bas.

Des signes de stabilisation et reprise
Henk Kamp, Ministre de l’Economie, voit dans le ralentissement de la baisse de l’économie et celui de la hausse du chômage par rapport aux mois précédents un signe de stabilisation de la situation économique. « Mais les Néerlandais restent, selon lui, encore incertains au niveau de leur emploi, de leur pouvoir d’achat, de leur retraite ou de la valeur de leur maison. Le rétablissement de la confiance des Néerlandais est nécessaire au redressement de l’économie et les mesures du gouvernement, dont l’accord social récemment adopté, sont orientées dans ce sens. La prise en main du chômage a ici la plus forte priorité ».

Le Ministre des Finances et Président de la zone Euro, Jeroen Dijsselbloem, estime que le point le plus bas de la crise a été atteint et que l’économie Néerlandaise reprendra sa croissance au second trimestre de cette année.

Le CPB, le (Bureau Central de la Planification du Ministère de l’Economie, chargé des analyses et prévisions économiques), publiera au mois de juin une mise à jour des prévisions économiques pour les Pays-Bas.

Sources : Eurostat / CPB / CBS / Nibud

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s